Gagnez de l’argent passivement en partageant vos fichiers sur des serveurs cloud

Pourquoi ne pas envisager de gagner un revenu passif et régulier en uploadant vos répertoires médias sur le cloud ? Bien que la technique soit assez bien connue, elle reste très peu utilisée par les éditeurs professionels. Beaucoup d’entre nous préfèrent souvent héberger leurs fichiers (documents, images, vidéos…) de manière autonome ou via un CDN (content delivery network) afin de s’assurer que le chargement des sources ne plante jamais, ou le plus rarement possible. S’il est compréhensible que les rédacteurs expérimentés soient soucieux de la disponibilité permanente de leur contenu, il est beaucoup moins logique de préférer payer des services d’hébergement supplémentaires pour profiter d’une bande passante illimitée, ou de passer par un prestataire tiers comme dropbox, google drive, owncloud ou pydio pour partager vos archives sans contreparties financières. Si vous vous penchez sérieusement sur une exploitation efficiente et économe de votre espace disque, vous constaterez qu’il est souvent préférable de déléguer la gestion de vos fichiers les plus lourds à une plateforme d’upload externe à votre réseau principal plutôt que d’assumer le coût exorbitant d’un ou de plusieurs serveurs dédiés. La décentralisation de vos fichiers les plus volumineux n’est pas une mauvaise chose en soit, à condition de garder une maîtrise réelle sur les différents comptes web gratuits ou premium que vous créés en dehors de votre hébergement de base. Bien, essayons maintenant d’explorer cette option un peu plus rigoureusement.

Liste des meilleurs plateformes (les plus rémunératrices) pour uploader vos vidéos et gagner de l’argent passivement:

Youtube est le portail vidéo le plus sérieux qui existe sur la toile au niveau des statistiques de rétributions par courbes d’audiences. Ses infrastructures sont stables et rapides, ses équipes de maintenances sont qualifiées et expérimentés, les technologies utilisées coté serveur sont à la pointe de leur domaine, et les options de partage disponibles pour chaque vidéos uploadées (iframes, réseaux sociaux, emails) sont illimitées. Le système de paiement interne à YouTube étant rattaché à adsense et google adwords, il faut noter que la marque n’a pas vraiment de compétiteur à sa hauteur au niveau de la rémunération de son réseau de membres partenaires (éditeurs et de créateurs indépendants). Choisissez ce site pour dumper vos registres média si votre contenu est original.

Dailymotion est la plateforme de partage vidéo française la plus utilisée dans notre pays. Elle fait partie des rares géants internationaux à pouvoir se vanter d’attirer des internautes de tout les horizons avec un taux de fidélisation élevé. Son environnement est tout à fait adaptés aux geeks connectés qui s’y promènent comme des poissons dans l’eau. Le site a récemment mis en place un système de monétisation des vidéos efficace. La plupart des publicités diffusés le sont de manière « in-stream », ce qui améliore sensiblement vos revenus en tant qu’éditeur (parfois au détriment des visiteurs qui peuvent perdre patience de voir s’enchaîner des annonces pour un clip de moins de 5 minutes). Il est possible de proposer des contenus payants ou d’embarquer vos créations sur vos propres blogs via des widgets. L’analyse de vos stats et de vos revenus sont directement disponibles via votre compte membre.

Youwatch est un portail d’upload plutôt destinés aux éditeurs borderlines, qui ont une éthique très large et qui sont à l’aise en zone grise. La marque est plutôt permissive et peu regardante sur le respect des droits d’auteur. Il s’agit d’un site généralement utilisé par des seedeurs professionels qui partagent des fichiers très volumineux, en grande quantité et très rapidement, grâce à une bonne connexion internet (abonnés à la fibre optique), une bonne boxe et un vpn pour garder l’anonymat et exercer leur activité controversée en minimisant les risques au maximum. Ce qui attire les « pirates » vers Youwatch, c’est sa grille de tarif attractive par milliers de vues. Vous pouvez ainsi gagner jusqu’à 5 dollars toutes les 1000 lectures de vos fichiers si ceux-ci font plus de 90 minutes et que votre audience vient du tiers 1 mentionné (Etats-unis, Canada, Europe). Autant vous dire tout de suite que le jeu en vaut largement la chandelle.

Exashare est une plateforme de partage vidéo qui accepte les contenus sensibles et parfois même des films protégés par le droit d’auteur. Il s’agit d’un site au bord de la légalité (en zone grise) qui rémunère ses affiliés à 50% par plans premium et 40% par rebills. Notez que les chiffres et les vues générés par des vidéos dont la longueur ne dépasse pas une minute ne sont pas comptabilisés dans vos statistiques. L’insciption sur le site est gratuite et les tous les comptes sont anonymes de base. Le seuil minimum de paiement a atteindre pour être payé est de 50$ US. Les paiements seront émis par virement chaque vendredi, de manière automatique. La rémunération des premiers tiers monte à 4$ les 1000 vues pour les vidéos de plus d’une heure et demi. Théoriquement, il vous est interdit de partager des vidéos dont vous n’être pas le propriétaire, en pratique, les administrateurs sont vraiment très flexibles sur le sujet.

Openload est un portail vidéo qui diffuse tous les types de médias vidéo lisibles sous html5, pour vue que ceux-ci génèrent une audience américaine ou européenne, offrant des perspectives de rentabilité acceptables pour la société gestionnaire. Vous pourvez gagner de l’argent sur l’ensemble des interactions perpétrés par les visiteurs en provenance de vos sites (téléchargement, streaming, lecture de flux…) et être payé lorsque le montant de votre compte parvient au seuil minimum fixé à 20$ USD. Les clics par IP sont comptabilisés trois fois toutes les 24 heures, la rémunération du tiers d’audience le plus haut s’élève à 40$ toutes les 10 000 vues! C’est à dire les internautes et autres spectateurs qui regardent vos fichiers depuis l’Australie, le Canada, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. La France fait partie du second tier rémunéré à 30$ fixe les dix milles spectateurs.

Liste des meilleurs sites à utiliser pour partager vos documents plus légers (textes, images) en générant un revenu passif:

Uploaded est un hébergeur cloud professionnel très simple à utiliser et disponible en français. Son option premium fonctionne par points convertit en paliers. Ceux-ci permettent de faire sauter toutes les limitations de base imposées au niveau de la bande passante, de la vitesse de téléchargement maximale, de la durée de stockage des fichiers et du nombre de connexions parallèles simultanément tolérées. La version gratuite permet aux utilisateurs de gagner 60% du prix d’achat des abonnements via un lien d’affiliation et 50% sur les rebills (réabonnements grâce à votre publicité). La gestion de vos files et les fonctionnalités du site rendent Uploaded assez intéressant pour les débutants qui se frottent pour la première fois au secteur du stockage massif de documents.

Hugefiles est une plateforme de partage centralisée récente. Elle est entièrement traduite en langue française. Son système de rémunération est divisé en trois catégories réparties en deux tiers. Vous avez la possibilité d’être payé par téléchargements (25$ pour 10 000 downloads) si votre fichier (jeux, logiciel ou autre) dépasse les 2 mégabits en taille. Le revenu des affiliés par vente est de 50% sur les plans d’abonnements de base, 5% pour l’inscriptions de nouveaux webmasters et 10% pour les utilisateurs confirmés qui ont obtenus un partenariat privilégié avec l’équipe de Hugefiles. Le mixed fixe ses reversements à 35% pour tout achat qui passent par un lien renvoyant à l’une des premières options cités sans ordre préalable. Ce site est très bien pour les communauté de développeurs, les blogs de fonds d’écrans et les forums d’entraides informatiques

Pour aller plus loin et si vous préférez vous tourner vers des méthodes de monétisation d’uploads moins sombres et reposant sur un système de rémunération plus transparent, je vous conseil de lire notre article sur comment gagner de l’argent sur internet. J’espère que vous aurez compris que toutes les techniques de décentralisation médias ne se valent pas. Certains hébergeurs mentionnés dans cet article flirtent explicitement avec les limites des lois numériques quand d’autres respectent scrupuleusement les règles en vigueur dans chaque pays désservi out en sourçant correctement les sources des fichiers chargés. C’est donc à vous de juger de la pertinence (provisoire ou non) de ces portails avant de faire votre choix en toute connaissance de cause. Notre objectif est d’informer les affiliés intéressés par toutes les facettes du net rémunérateur; nous nous attelons donc à notre tâche avec franchise et sans faux semblant.

Jérémy Procès

Fortement intéressé par tous ce qui touche de près ou de loin à l'actualité du seo, je suis rédacteur web indépendant depuis quelques années. Je travaille à mon compte sur mes propres sites internet. J’accepte régulièrement des missions professionnelles en fonction des mes disponibilités et de la pertinence des projets qui me sont proposés. Spécialisé dans la gestion et la mise en valeur de sites nichés , je m'appuie sur les meilleurs programmes d'affiliations et les régies publicitaires les plus rémunératrices en activité sur la toile pour promouvoir et rentabiliser mes domaines.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *